Elisabeth Alves Périé

Gérante, co-directrice et formatrice
eaperie@geneapsy.com
+33 (0) 622 733 522

Simone Cordier

co-directrice et formatrice
scordier@geneapsy.com
+33 (0) 621 032 685

Maud Pannequin

Formatrice référente Lyon
mpannequin@geneapsy.com
+33 (0) 607 693 600

Thibaut de Diesbach
Formateur référent Belgique

tdediesbach@geneapsy.com
+32 (0) 460 214 500

 

Formations Paris

contact@geneapsy.com

+33 (0) 142 881 902

+33 (0) 626 183 860

 

Formations à Lyon

resalyon@geneapsy.com

+33 (0) 607 693 600

 

Formations en Belgique

resabelgique@geneapsy.com

+32 (0) 460 214 500

Nos formations peuvent, dans certains cas, être prises en charge.
Nous contacter via contact@geneapsy.com

  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Ecole GENEAPSY - SARL au capital de 7500 € 
SIRET : B 450 794 367 00034 - APE : 8559B
N° DIRECCTE Ile de France : 11 93 07346 93 - DATADOCK n°0054155

Siège Social : 28 rue Kléber – 93700 Drancy

22 FEVRIER : ISABELLE / ISABEAU / YSABEL / ISABELA…
#unprenompourlavieGeneapsy
#unregardtransgenerationnelsurleprenom
#pistestransgenerationnelles

 

 

Est un diminutif d’Elisabeth

Issu de l’hébreux Aelishaba = Dieu est serment (puissance) et repos

Isabelle perd la première syllabe Ael = puissance divine, il lui reste le repos.

 

Sainte Isabelle de France (1225-1270) était la sœur de Louis (dit saint) ; elle refusa le mariage et devint religieuse. La légende raconte qu’elle avait prédit le jour et l’heure de sa mort et s’était préparée pour le grand voyage qui arriva à la date prévue.

Isabelle est un prénom très catholique qui se sépare « manu militari » du serment hébraïque : La Reine d’Espagne et l’Inquisition (1492) ; Louis et la « rouelle » obligatoire sur les vêtements des juifs.

Le prénom est très courant en France et voit sa cote monter en flèche entre 1960 et 1975 pour se faire plus discret ensuite.

 

Les pistes : le social

Lorsqu’un prénom perdure au-delà des modes, nous pouvons justement interroger le gout « classique » de la famille.

Est-ce preuve d’une appartenance à un milieu « socialement correct » ?

Une volonté de maintenir l’enfant dans son costume de petite fille modèle (poupée Bella) ?

Le diminutif Isabelle est censé adoucir la puissance d’Elisabeth ; est-ce un moyen de maintenir Isabelle dans un rôle féminin traditionnel bourgeois : « sois belle et tais-toi » ?

 

Si Isabelle est la seule fille après des garçons, le prénom des garçons sera à regarder pour vérifier la distribution des rôles masculins et féminins de la famille.

Si Isabelle a des sœurs, quels prénoms pour les sœurs ? Dans une famille, les filles peuvent avoir des « missions » différentes : Isabelle doit-elle être belle ?

 

Catholiques et juifs : La guerre est ouverte par « la très catholique » Reine d’Espagne, grande prêtresse de l’Inquisition.

 

1905 : séparation de l’Eglise et de l’Etat en France ;

1940-1945 : Holocauste des juifs d’Europe ;

1968 : peur de la révolution étudiante et de la chute des valeurs (boursières et morales)

 

Regarder les événements historiques, permet d’analyser un prénom d’un point de vue politique : nommer sa fille Isabelle durant ces époques peut servir à affirmer ses choix religieux et ses engagements ?

 

A vos arbres !

 

Cliquez pour élire le prénom de la semaine 9

Please reload

A l'affiche

Outils-Trainings : Photolangage à Paris

December 20, 2019

1/4
Please reload

Archives
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
RSS Feed
Catégories