• Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Simone Cordier

co-directrice et formatrice
scordier@geneapsy.com
+33 (0) 6 21 03 26 85

Elisabeth Alves-Périé

Gérante, co-directrice et formatrice
eaperie@geneapsy.com
+33 (0) 6 22 73 35 22

 

Généapsy

contact@geneapsy.com

+33 (0) 1 42 88 19 02

+33 (0) 6 26 18 38 60

Nos formations peuvent, dans certains cas, être prises en charge.
Nous contacter via
contact@geneapsy.com

Ecole GENEAPSY - SARL au capital de 7500 € 
SIRET : B 450 794 367 00034 , APE : 8559B
N° DIRECCTE Ile de France : 11 93 07346 93 - DATADOCK n°0054155

Siège Social : 28 rue Kléber – 93700 Drancy
Tel : + 33 (0)1 42 88 19 02 - +33 (0)6 26 18 38 60

Email: contact@geneapsy.com

16 JANVIER MARCEL / MARCELLE / MARCELO / MARCELLO / MARCELLA / MARCEAU (employé comme patronyme)
#unprenompourlavieGeneapsy
#unregardtransgenerationnelsurleprenom
#pistestransgenerationnelles

 

 

Dérivés diminutifs : Marcelin / Marceline /Marcelino / Marcelina

Du latin Marcellus, nom d’une famille romaine. C’est le diminutif de Marc. Marc vient de Mars : le dieu de la guerre des romains.

 

Le 16 janvier est honoré le Pape Marcel Ier de Rome décédé ce jour-là de l’an 300 sur la voie Salaria.

La légende raconte son combat contre l’empereur Maxence ou (Maximien selon les versions) : Marcel lui reproche sa cruauté envers les chrétiens et provoque sa rage en célébrant une messe dans une maison de la noblesse chrétienne de Rome. Maximien transforme la maison en écurie et Marcel dégringole au rang d’esclave lad. Il aurait d’abord été fouetté (il faut saigner un peu pour devenir martyr) et aurait porté le vêtement de crin jusqu’à sa mort. Il est aussi question d’un exil à la campagne (résidence surveillée ?)

Sainte Marcelle du 31 janvier fut une veuve romaine fortunée (fin quatrième siècle) qui se consacra aux œuvres charitables dirigées par saint Jérôme.

 

Le prénom apparaît au moyen âge sans pour autant être usité, il se manifeste vers 1900 pour se classer au hit-parade des prénoms en 1930. Marcel et Marcelle amorcent ensuite une descente pour se faire oublier vers 1970.

Marcella tente une percée mais reste rarissime. Le prénom pourrait redevenir à la mode dans certains milieux urbains aisés.

Marcelin est au 6 Avril, Marceline au 17 Juillet.

 

Les pistes transgénérationnelles :

La guerre : le Dieu Mars est le patron du prénom (pour Marc également)

Le prénom prend son essor entre 1900 et 1930 ; l’inconscient collectif aurait-il anticipé la grande guerre ? Depuis la défaite de 1870, le patriotisme guerrier est une valeur cultivée dès l’école primaire (distribution de fusil en bois dans les écoles).
Le prénom serait-il imprégné de valeurs guerrières et viriles à développer pour fabriquer des futurs soldats ?

 

En 1930, Marcel vit son heure de gloire ; les hommes qui sont revenus sont en piteux état physique et psychique ; les femmes ne sont plus aussi soumises qu’avant-guerre et la « virilité » des hommes a besoin de se « relever », le prénom Marcel donnerait au fils (ou petit fils) du poilu la mission de redevenir « un homme, un vrai, un barraqué » ? Le débardeur semble confirmer cette piste du prénom viril et guerrier

Le débardeur blanc « Le Marcel » est créé à la fin du XIXe siècle par l’usine de bonneterie Marcel, installée à Roanne dans la Loire elle devient la première entreprise à fabriquer ce vêtement en coton et en série. Elle lui donne son nom et fait connaître ce modeste tricot dans le monde entier.

A l’origine, le marcel était un vêtement de travail, conçu pour être utilitaire. Les ouvriers et les agriculteurs, qui ont été les premiers à l’adopter, l’ont d’abord porté sous leur chemise. C’est d’ailleurs pour protéger les soldats du froid que ce vêtement a pris place dans le paquetage des Poilus pendant la Première Guerre mondiale.

En 1936, les premiers bénéficiaires des congés payés arborent déjà le fameux tricot sans manches. Mais il faudra attendre 1951 pour que le marcel devienne sexy, grâce à Marlon Brando qui le porte dans « Un tramway nommé désir ».

En Amérique et Australie le sous vêtement se nomme  wifebeater (littéralement « tabasseur de femme ») qui pourrait découler justement du personnage, un homme violent, interprété par Brando dans « un tramway nommé désir ».

Cette image de macho décline en 1970 (comme le prénom) lorsque montent les valeurs d’égalité des sexes : Marcel devient un « ringard » musclé et sans cervelle.

Le débardeur revient en force sur les podiums (Dolce Gabbana…), l’image redevient séduisante... Le prénom aussi ? A voir ?

 

Les célébrités inspirantes pour le prénom

Marcel Proust, Marcel Aymé, Marcel Pagnol, Marcel Cerdan (boxeur amant de Piaf et mort dans un accident d’avion), Marcel Allais (Fantômas)

Le mime Marcel Marceau qui avait choisi son nom de scène sur le vers de Victor Hugo dans les châtiments « Chocs, rencontres et combats ; et Joubert sur l’Adige / et Marceau sur le Rhin ! ». Sans oublier le « chauffe Marcel » de Brel adressé à son accordéoniste Marcel Azzola dans la chanson « Vesoul ».

 

Une histoire douloureuse

Marcelle Sauvageot (1900/1934) est une enseignante agrégée, morte de la tuberculose ; elle a écrit un seul roman « laissez-moi » publié l’année de sa mort.

Au début du livre, une jeune fille lit la lettre de son fiancé dans le train qui la conduit dans son sanatorium ; le fiancé lui annonce son mariage avec une autre…

Le livre est salué par les grands écrivains de l’époque (Claudel entre autres) ; Marcelle décrit la vie des tuberculeux en sana avec sobriété et lucidité (à lire pour comprendre la souffrance physique et psychique des tuberculeux, exclus car contagieux et pour la plupart condamnés avant l’arrivée des antibiotiques).

Les Marcelle de vos arbres peuvent crypter ce type de traumatisme dans une famille : le secret autour de la tuberculose est un mécanisme de survie du système pour assurer les mariages de ses autres membres (on n’épouse pas des filles ou des garçons d’une famille touchée par cette maladie jugée honteuse).

 

Alors à vos arbres !

 

 

 

 

Please reload

A l'affiche

Séminaire résidentiel - Juillet 2020

October 13, 2019

1/3
Please reload

Archives
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
RSS Feed
Catégories