• Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Simone Cordier

co-directrice et formatrice
scordier@geneapsy.com
+33 (0) 6 21 03 26 85

Elisabeth Alves-Périé

Gérante, co-directrice et formatrice
eaperie@geneapsy.com
+33 (0) 6 22 73 35 22

 

Généapsy

contact@geneapsy.com

+33 (0) 1 42 88 19 02

+33 (0) 6 26 18 38 60

Nos formations peuvent, dans certains cas, être prises en charge.
Nous contacter via
contact@geneapsy.com

Ecole GENEAPSY - SARL au capital de 7500 € 
SIRET : B 450 794 367 00034 , APE : 8559B
N° DIRECCTE Ile de France : 11 93 07346 93 - DATADOCK n°0054155

Siège Social : 28 rue Kléber – 93700 Drancy
Tel : + 33 (0)1 42 88 19 02 - +33 (0)6 26 18 38 60

Email: contact@geneapsy.com

Bertille

6 Nov 2017

#unprenompourlavieGeneapsy
6 NOVEMBRE : BERTILLE
Qui a choisi votre prénom ?
Les femmes sont (d’après la sociologie) d’avantage concernées par les prénoms de filles et les hommes par ceux des garçons.
Les femmes abandonneraient souvent le choix à l’homme lorsque l’échographie annonce un sexe différent de leur rêve.
Les hommes font des choix plus classiques (surtout pour les garçons).
70% des choix se font pendant la grossesse
Depuis les années 1970, les jeunes parents font un choix personnel et se soucient moins des traditions familiales (faire plaisir à Pierre ou Paul ; donner le prénom des grands parents ou parrains ; obéir a des critères religieux).
« Chacun fait ce qui lui plait depuis qu’il est interdit d’interdire et que l’imagination est au pouvoir ».
Dans une société qui prône l’individualisation comme valeur phare, le prénom reflète ce goût de l’originalité.
Mais plus la pression du clan familial et social est forte, plus le prénom obéit à la tradition.
BERTILLE est un prénom rare (seulement 4724 depuis 1900), sa tendance est à la hausse avec 220 nominations en 2016.


C’est un prénom du « nord »
Berchta est une déesse germanique de la fertilité.
Les racines berht et ti = brillant, glorieux et habile. Bertille est une glorieuse rusée.
Il y a une sainte Bertille, moniale puis abbesse de Chelles à la fin du 6ème siècle.
Si elle a été canonisée ou béatifiée c’est qu’elle a eu un comportement exemplaire aux yeux de l’église.


Les dérivés du prénom sont Berthilde, Berthegonde, Norberte.
Les patronymes : Barthes, Bertillon, Berthod... en font partie.
Sans oublier « La grosse Bertha » et Berthe aux grands pieds.

 

Ce prénom (original et rare) peut faire l’objet de déformations par glissement phonétique.
Je connais une Bertille qui s’est faite « écorcher » dans la cour de l’école en Gerbille, Barbille, Bastille, Bertye... Elle en garde quelques cicatrices de honte.
Et si la fée transgénérationnelle Carabosse (celle qui n’est pas invitée au pied du berceau) avait mis son grain de sel dans le choix de Bertille ?
Ce sel qui a mis le passé en conserve dans un placard et qui aspire à transformer amertume en sagesse.
Carabosse a pu piquer l’inconscient parental pour pouvoir mettre à jour certaines blessures ?
Quelles blessures de honte avec Bertille?
Le nord de la France a subi une invasion et une occupation allemande très dure et violente en 14 (viols, agressions...).
La déesse de la fertilité a pu donner des fruits à son corps défendant, ou se mêler d’une histoire d’amour défendue entre français et allemand ?
Quelle mémoire germanique se glisse dans ce prénom ? Quelle histoire régionale fait-il résonner ? Quelle « broutille » familiale échoit à Bertille?
Est-ce aller chercher trop loin ?
Peut être, peut-être pas....
L’inconscient familial ne renonce jamais à mettre son « grain de sel » dans l’attribution du prénom : aussi original soit-il, il échappe rarement à ses origines ancestrales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Please reload

A l'affiche

Séminaire résidentiel - Juillet 2020

October 13, 2019

1/3
Please reload

Archives
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
RSS Feed
Catégories