• Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Simone Cordier

co-directrice et formatrice
scordier@geneapsy.com
+33 (0) 6 21 03 26 85

Elisabeth Alves-Périé

Gérante, co-directrice et formatrice
eaperie@geneapsy.com
+33 (0) 6 22 73 35 22

 

Généapsy

contact@geneapsy.com

+33 (0) 1 42 88 19 02

+33 (0) 6 26 18 38 60

Nos formations peuvent, dans certains cas, être prises en charge.
Nous contacter via
contact@geneapsy.com

Ecole GENEAPSY - SARL au capital de 7500 € 
SIRET : B 450 794 367 00034 , APE : 8559B
N° DIRECCTE Ile de France : 11 93 07346 93 - DATADOCK n°0054155

Siège Social : 28 rue Kléber – 93700 Drancy
Tel : + 33 (0)1 42 88 19 02 - +33 (0)6 26 18 38 60

Email: contact@geneapsy.com

Charles

4 Nov 2017

#unprenompourlavieGeneapsy

4 NOVEMBRE : CHARLES

Parmi tous les Charles (2 mars, 30 janvier, 3 juin,15 décembre et je dois en oublier), c’est Charles de Borromée qui l’emporte côté date.
Modèle d’évêque pour le Concile de Trente (discipline, ordre, formation de prêtres, écoles).
Sa statue de 28 mètres de haut trône sur les bords du lac majeur.
La racine germanique Karl signifie mâle adulte. Charles est un « gars viril »


Charles est un prénom aimé des rois et empereurs dans les cours d’Europe depuis les grands Magnus et Quint (10 rois de France, 16 en Suède, et quelques autres en Angleterre)
Nous avons notre aéroport en l’honneur de notre « grand Charles » qui sonne bien avec De Gaulle.
Bref ,Charles est un prénom aux illustres parrains.


Le pic d’attribution s’est fait en 1920 (5274). Au plus bas en 1976.

Charles reste stable et au hit des 10 prénoms de garçons dans le bottin mondain et faire-part de naissance du Figaro.


Il aime se composer avec Henry, Edouard, Jean... bien qu’il ne soit pas recommandé de s’appeler Charles-Edouard dans une cité populaire ;-)

 

Nous abordons un aspect important du prénom : SA VITRINE SOCIALE
Le prénom reflète l’identité sociale sous-jacente de son porteur car il obéit à des règles sociales d’attribution qui servent à caractériser le milieu d’appartenance (géographique et ethnoculturel).
Charles n’est pas un prénom singulier, ni rare, ni vraiment original.
Une enquête américaine (Lieberson et Bell en 1992) montre que plus le niveau d’éducation des parents et (surtout de la mère) était élevé, plus le prénom de l’enfant est commun.
D’après cette étude, un prénom rare (pour les garçons en particulier) peut entraîner un handicap d’adaptation (Apollon dans la cours de récréation ?) et d’évaluation par les enseignants. (Johnny est-il considéré comme candidat au bac +)
Reste à Apollon la chance d’être beau comme un dieu et à Johnny de gagner « The Voice »

Charles a donc de beaux jours devant lui dans certains milieux sociaux.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Please reload

A l'affiche

Séminaire résidentiel - Juillet 2020

October 13, 2019

1/3
Please reload

Archives
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
RSS Feed
Catégories